.st0{fill:#FFFFFF;}

PME du Sud-Ouest et Internet ? Les chiffres clés en 2020

Au 4e trimestre 2019, 17 184 entreprises ont été créées en Nouvelle-Aquitaine dont 2003 entreprises dans les Pyrénées-Atlantiques.

Comment accompagner au mieux ces créateurs d’entreprises, mais aussi tous les dirigeants d’entreprises ?

Chez Digital 64, notre rôle est d’accompagner au mieux les petites et moyennes entreprises des Pyrénées-Atlantiques et du Sud-Ouest à de développer grâce au digital.

L’objectif est donc d’accompagner les dirigeants d’entreprise et ainsi opérer une transition digitale efficace et utiliser les dernières techniques de marketing digital.

Pour accompagner au mieux les entrepreneurs de Biarritz, Pau, Bayonne, Saint-Jean-de-Luz ou Anglet, il est très intéressant d’analyser les dernières études de France Num.

Notre accompagnement est fortement impacté par ces recommandations.

Vous trouverez ci-dessous les principaux chiffres clés de trois études différentes. Cela vous permettra de vous situer par rapport aux différents chiffres évoqués, si vous êtes plutôt en retard ou plutôt en avance et de comprendre les enjeux du marketing digital dans les mois et années à venir.


La transition digitale des TPE et PME : pas seulement le site Internet

Le digital, ce n’est pas seulement d’avoir un site Internet. C’est également utiliser l’ensemble des outils digitaux et numériques pour optimiser l’entreprise. Il y a ainsi l’utilisation du cloud par exemple ou des différents outils gratuits ou payants mis à disposition pour gérer sa comptabilité ou sa communication.

29 % des dirigeants d’entreprises déclarent que la transformation digitale est déjà déployée ou en cours de déploiement. (article source). Il en manque 71 % !

D’ailleurs, l’utilisation du cloud pour partager des documents en ligne demeure faible ; cela concerne seulement 23 % des entreprises.

J’ai notamment remarqué deux statistiques un peu contradictoires.

  • Seulement 33 % des chefs d’entreprises voient une opportunité dans la transformation digitale.
  • Mais 71 % des personnes interrogées considèrent qu’un dirigeant d’entreprise ne peut se passer des outils numériques pour faire fonctionner son activité.

L’étude nous dit qu’il y a trois principaux freins pour accélérer cette transition digitale :

  • Changer les habitudes et les process au sein de l’entreprise. Cela peut être réglé par de la formation.
  • Surmonter le manque de compétences techniques. Dans ce cas, passez par une agence marketing.
  • Et enclencher des investissements financiers pour le projet. Il faut avoir une offre marketing externalisée abordable et rentable.
PME du Sud-Ouest et Internet ? Les chiffres clés en 2020 1


Les TPE et PME sur le Web : les chiffres clés


92 % des entreprises déclarent que leur présence sur Internet est indispensable ou utile à leur activité. (article source)

À 63 %, elles déclarent que la présentation de leurs activités sur Internet est essentielle. À 48 %, elles souhaitent être trouvées facilement en ligne et à 40 %, elles indiquent que la communication sur Internet avec leurs clients et prospects est importante.

Vendre en ligne est une activité citée comme une attente prioritaire par 36 % des sociétés.

76 % des entreprises sont présentes sur les réseaux sociaux et 69 % possèdent un site Internet.

31 % des TPE PME n’ont pas Internet ! Nous avons créé une offre marketing spéciale pour la création d’entreprise.



Les investissements digitaux des TPE et PME

Les chefs d’entreprise recherchent un juste équilibre entre « investissement financier, le temps consacré à la présence sur Internet et le retour sur investissement attendu.

Il y a un vrai paradoxe entre les attentes d’Internet et les montants dépensés par les entreprises.

  • 86 % des entreprises investissent moins de 1000 EUR par an pour leur présence sur Internet ;
  • 9 % entre 1000 et 5000 EUR
  • Et seulement 5 % plus de 5000 EUR par an.
PME du Sud-Ouest et Internet ? Les chiffres clés en 2020 2

Une statistique intéressante concerne le suivi des chiffres et l’impact d’Internet sur les entreprises.

Près de 60 % des répondants ne savent pas quelle part de leur chiffre d’affaires est réalisée grâce au web ou de façon marginale.

Il y a donc un vrai enjeu de montrer et de démontrer par les chiffres comment les dépenses publicitaires peuvent permettre de générer du chiffres d’affaires.

Si je vous dis que pour 1 € dépensé, je vous en apporte 10 €. Allez-vous seulement dépenser 500 € ?

En fait si un dispositif est rentable, vous dépenserez (dans la plupart des cas) autant que vous pouvez tant que la rentabilité est conservée.

Concernant le contenu des sites Internet, on voit que c’est assez basique pour la majorité des entreprises. Voici les réponses sur les contenus privilégiés par l’entreprise sur son site Internet :

  • A plus de 90 %, une présentation de l’entreprise ;
  • Entre 67 à 79 %, les coordonnées et horaires d’ouverture de la société ;
  • Des témoignages clients ou des espaces ouverts pour les commentaires de 35 à 45 % ;
  • Enfin, des articles de blogs et des tutoriels à 37 %.

Sur la fréquence des contenus, 62 % des entreprises ne mettent pas leur site à jour plus d’une fois par mois.

Une donnée que je trouve très révélatrice : 77 % des entreprises sont présentes sur les réseaux sociaux, mais elles sont déçues des résultats obtenus par rapport à leur investissement en temps sur ces médias sociaux, ceci en termes de croissance d’activité (recherche de prospects, nouveau client, fidélisation…).

Beaucoup d’entreprises veulent bien faire, mais passent trop de temps sur les réseaux sociaux (et notamment Facebook) par rapport à l’impact business que cela peut avoir.

On en revient aux premiers chiffres concernant le suivi des analytics. Si les entreprises ne mesurent pas ce qu’elles font, elles ne peuvent pas correctement optimiser.

Pour développer leurs ventes et garder le contact avec les clients, les entreprises utilisent :

  • D’abord le formulaire de contact à 48 % ;
  • Devant l’email à 31 % ;
  • Les newsletters à 23 % ;
  • Les modules de réservation prise de rendez-vous en ligne sont peu généralisés avec 15 % ;
  • Et les codes promo peu utilisés à 12 %.

Chiffre clé qui m’a fait bondir. 37 % des entreprises ayant répondu au questionnaire déclarent ne pas mener d’actions de développement commercial via leur site.

Il y a d’autres lacunes que j’ai retrouvées dans ces études. Plusieurs exemples peuvent être cités.

Exemple n° 1

PME du Sud-Ouest et Internet ? Les chiffres clés en 2020 3

43 % des sociétés ne gèrent pas leur réputation en ligne, c’est-à-dire les commentaires et notations à leur sujet. 18 % des entreprises ne s’en préoccupent pas du tout.


Exemple n° 2

Pour l’aspect publicitaire, 67 % des entreprises déclarent ne mener aucune action de publicité sur Internet. Lorsqu’elles le font, il s’agit de :

  • 27 % publicité sur les réseaux sociaux ;
  • 11 % de mots clés achetés sur les moteurs de recherche ;
  • 3 % de bannières réservées sur les sites à forte audience.


Alors, comment les entreprises font connaître leurs adresses Internet ?

D’abord, sur des cartes de visite et la papeterie entreprise à 84 %, puis à 18 % sur les emballages et objets publicitaires, ensuite sur des vitrines devantures et enseignes à 15 % et enfin sur le marquage de véhicule à 14 %.

On voit que la transition digitale n’a pas été opérée niveau communication…

Il y a donc tellement d’opportunités à développer les aspects digitaux !

Aussi, les entreprises veulent être visibles sur les moteurs de recherche, mais éprouvent de vraies difficultés à bien se positionner, car figurer en tête des résultats des recherches des internautes.

Seuls 37 % des entreprises affirment être bien positionnées dans les moteurs de recherche et 65 % de TPE PME mènent des actions en vue d’améliorer leur référencement naturel.

Dans les actions à poursuivre, il est annoncé par l’AFNIC comme nécessaire de la part des entreprises :

  • La publication régulière de contenus diversifiés ; livres blancs, vidéos, photos, guides…
  • L’utilisation de fonctionnalités e-commerce avancées ; options de paiement, chat, réservation…
  • Et une présence sur les réseaux sociaux de façon stratégique : avoir une vraie stratégie planifiée et mesurée.

Parmi les actions à développer à court terme, les entreprises doivent :

  • augmenter leur visibilité en ligne en se diversifiant : avec un site web, une présence sur les réseaux sociaux, des partenariats…
  • mieux piloter leurs résultats digitaux avec des analytics fiables
  • monter en compétence sur le digital afin de gagner en autonomie et en performance
PME du Sud-Ouest et Internet ? Les chiffres clés en 2020 4


Les priorités des TPE et PME —Les enjeux à venir pour le Sud-Ouest

L’objectif principal et évident en 2020 pour les dirigeants de PME est la croissance de leur entreprise (pour 44 % d’entre eux).

Pourtant, comme vous le voyez, il y a de nombreuses lacunes au niveau digital.

Selon l’étude, voici les priorités de ces mêmes dirigeants pour les 12 prochains mois :

  • trouver de nouveaux clients (pour 49 % des répondants)
  • avoir un marketing efficace avec notamment de la publicité ou du référencement naturel (24 %),
  • mettre en place des outils digitaux pour améliorer leur productivité (23 %)

L’investissement en temps sur le développement des campagnes de publicité est faible : 20 % des PME y travaillent 1 heure par semaine et 3 % des PME passent entre 20 et 30 heures par semaine à cette activité.

Il y a donc une nécessité d’externaliser ces tâches avec une agence web marketing.

L’étude ajoute à juste titre que les requêtes locales avec des mots clés contenant par exemple « près de moi » ou « à proximité » ont été multipliées par 5 sur les 5 dernières années. Il y a un vrai enjeu des entreprises à être visibles sur leur territoire.

53 % des PME sondées déclarent vouloir utiliser la publicité sur Internet pour attirer de nouveaux clients et 42 % pensent que cela les aidera à accroître leur notoriété. Toutefois, les PME attendent d’une offre publicitaire qu’elle soit avant tout facile à utiliser (24 %) et qu’elle leur fasse gagner du temps (20 %).


Ces lacunes digitales sont les raisons principales de la création de l’Agence Digitale 64. Aider les entreprises à réaliser cette transition digitale et à obtenir des clients plus facilement grâce à Internet.

Nous sommes convaincus qu’avec un peu de pédagogie, les bons outils et notre accompagnement, les entreprises du Sud-Ouest pourront obtenir plus de croissance.



{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoignez le Cercle 64​,
Réseau d'entrepreneurs des Pyrénées-Atlantiques

>
consectetur ut porta. dolor. sit consequat. libero Donec id